PROGRAMME SPECIAL

RENFORCER LES CAPACITES MANAGERIALES
DES FONCTIONNAIRES DE DECISION AU SEIN D’UNE ADMINISTRATION

RENFORCER LES CAPACITES MANAGERIALES
DES FONCTIONNAIRES DE DECISION AU SEIN
D’UNE ADMINISTRATION

Toute Administration doit répondre à de plus en plus d’exigences tant en raison de l’impact toujours grandissant de la mondialisation que de la nécessité permanente d’améliorer la gouvernance au sein même du pays.

L’IUHEI propose un projet ambitieux qui s’inscrit en tant que support d’un vaste projet de modernisation des services elle-même associée à la recherche permanente de l’efficacité.

De nombreux pays dans le monde ont ouvert de tels chantiers de modernisation des services publics dont l’enjeu principal est d’introduire une nouvelle « culture du management » et de la gestion des affaires publiques. Il s’agit aussi de veiller à la maîtrise de la dépense tout en offrant un meilleur service aux citoyens.

Toute Administration doit répondre à de plus en plus d’exigences tant en raison de l’impact toujours grandissant de la mondialisation que de la nécessité permanente d’améliorer la gouvernance au sein même du pays.

L’IUHEI propose un projet ambitieux qui s’inscrit en tant que support d’un vaste projet de modernisation des services elle-même associée à la recherche permanente de l’efficacité.

De nombreux pays dans le monde ont ouvert de tels chantiers de modernisation des services publics dont l’enjeu principal est d’introduire une nouvelle « culture du management » et de la gestion des affaires publiques. Il s’agit aussi de veiller à la maîtrise de la dépense tout en offrant un meilleur service aux citoyens.

L’OBJECTIF DU PROGRAMME:
UNE ADMINISTRATION PERFORMANTE
ET CREDIBLE A VISAGE HUMAIN

L’essentiel est de « replacer l’Homme au cœur d’un système administratif dont le coût effectif est en relation directe avec le service rendu » et ce, tant au niveau des fonctionnaires que des usagers, administrés et partenaires.

Ces derniers doivent être considérés comme de véritables « clients » de l’Administration. Il s’agit d’une démarche instituant la notion de « performance mais une performance de qualité » comme règle d’or !

Les enjeux de ce projet sont en effet fondamentaux pour le pays concerné :

  • permettre une utilisation optimale des ressources financières grâce à de meilleures performances du ministère
  • permettre au ministère d’assurer pleinement son rôle de service public et, par ce moyen, renforcer la cohésion civique du pays et la satisfaction des usagers
  • renforcer la crédibilité et l’image du pays dans un environnement international en évolution continue
  • représenter, pour toutes les administrations du pays, un exemple positif permettant par la suite de décliner les bonnes pratiques et d’en faire bénéficier d’autres secteurs

L’OBJECTIF DU PROGRAMME:
UNE ADMINISTRATION PERFORMANTE ET CREDIBLE A VISAGE HUMAIN

L’essentiel est de « replacer l’Homme au cœur d’un système administratif dont le coût effectif est en relation directe avec le service rendu » et ce, tant au niveau des fonctionnaires que des usagers, administrés et partenaires.

Ces derniers doivent être considérés comme de véritables « clients » de l’Administration. Il s’agit d’une démarche instituant la notion de « performance mais une performance de qualité » comme règle d’or !

Les enjeux de ce projet sont en effet fondamentaux pour le pays concerné :

  • permettre une utilisation optimale des ressources financières grâce à de meilleures performances du ministère
  • permettre au ministère d’assurer pleinement son rôle de service public et, par ce moyen, renforcer la cohésion civique du pays et la satisfaction des usagers
  • renforcer la crédibilité et l’image du pays dans un environnement international en évolution continue
  • représenter, pour toutes les administrations du pays, un exemple positif permettant par la suite de décliner les bonnes pratiques et d’en faire bénéficier d’autres secteurs
IUHEI Crans Montana - Galerie

PREMIERE ETAPE: L’EVALUATION

Une mission préalable d’évaluation est nécessaire à la mise au point détaillée de l’offre de mission à soumettre à l’administration concernée, généralement un ministère.

Il s’agit de poser un diagnostic de l’existant au niveau des différents services et de prendre en compte les réalités concrètes afin de mieux identifier les besoins de formation devant conduire à une meilleure performance de l’administration concernée.

Cette mission d’évaluation consiste à :

  • évaluer l’offre de formation existante dans le contexte national, notamment dans le domaine du renforcement des capacités managériales pour l’administration concernée et le résultat de telles formations passées le cas échéant
  • Identifier et analyser les besoins de formation de la cible aux différents degrés d’intervention potentielle en fonction du diagnostic établi
  • élaborer un plan de formation détaillé spécifiant les (1) objectifs, les (2) modalités (formation présentielle, formation à distance, séminaires résidentiels ou non résidentiels etc.), (3) l’organisation de la formation, (4) le mode d’évaluation de la formation dispensée et son (5) coût

Un rapport d’évaluation est dressé, comportant, entre autres :

  • une évaluation de l’offre de formation actuelle à l’intention des différents corps administratifs du ministère spécifiant les structures de formation existantes, leurs forces et faiblesses, les modules existants et les modalités de leur mise en œuvre
  • les besoins de formation identifiés en les classant par nature et par cibles concernés
  • le plan de formation proposé
  • le planning de déploiement
  • les outils de suivi et d’évaluation

Pour identifier les besoins en formation, un travail est conduit auprès d’un échantillon de 100 personnes. De plus, un questionnaire est rempli par chaque personne selon des modalités qui seront déterminées par les consultants et le ministère. En outre, 30 entretiens semi-directifs sont réalisés auprès des acteurs des structures concernées.

Cette mission d’évaluation est conduite par deux intervenants spécialisés de l’IUHEI.

 

PREMIERE ETAPE: L’EVALUATION

Une mission préalable d’évaluation est nécessaire à la mise au point détaillée de l’offre de mission à soumettre à l’administration concernée, généralement un ministère.

Il s’agit de poser un diagnostic de l’existant au niveau des différents services et de prendre en compte les réalités concrètes afin de mieux identifier les besoins de formation devant conduire à une meilleure performance de l’administration concernée.

Cette mission d’évaluation consiste à :

  • évaluer l’offre de formation existante dans le contexte national, notamment dans le domaine du renforcement des capacités managériales pour l’administration concernée et le résultat de telles formations passées le cas échéant
  • Identifier et analyser les besoins de formation de la cible aux différents degrés d’intervention potentielle en fonction du diagnostic établi
  • élaborer un plan de formation détaillé spécifiant les (1) objectifs, les (2) modalités (formation présentielle, formation à distance, séminaires résidentiels ou non résidentiels etc.), (3) l’organisation de la formation, (4) le mode d’évaluation de la formation dispensée et son (5) coût

Un rapport d’évaluation est dressé, comportant, entre autres :

  • une évaluation de l’offre de formation actuelle à l’intention des différents corps administratifs du ministère spécifiant les structures de formation existantes, leurs forces et faiblesses, les modules existants et les modalités de leur mise en œuvre
  • les besoins de formation identifiés en les classant par nature et par cibles concernés
  • le plan de formation proposé
  • le planning de déploiement
  • les outils de suivi et d’évaluation

Pour identifier les besoins en formation, un travail est conduit auprès d’un échantillon de 100 personnes. De plus, un questionnaire est rempli par chaque personne selon des modalités qui seront déterminées par les consultants et le ministère. En outre, 30 entretiens semi-directifs sont réalisés auprès des acteurs des structures concernées.

Cette mission d’évaluation est conduite par deux intervenants spécialisés de l’IUHEI.

 

IUHEI Crans Montana - Galerie

DEUXIEME ETAPE:
LA REALISATION DE LA MISSION

Le cadre général de la mission et ses divers aspects opérationnels font naturellement l’objet d’échanges entre le CM-IUHEI et le prescripteur.

  • renforcer les capacités managériales à tous les niveaux de l’Administration
  • instaurer, au niveau des responsables, une culture du résultat et de l’efficacité
  • renforcer la confiance du public grâce au maintien d’un niveau permanent de qualité, d’éthique et de déontologie

Cette action de formation concerne l’ensemble des collaborateurs du ministère. Adaptée aux différentes catégories de collaborateurs, la formation se décline en (1) actions de formation et en (2) actions de sensibilisation qui doivent répondre aux enjeux essentiels savoir :

  • préparer et accompagner le changement en vue de la mise en œuvre au niveau du ministère de la modernisation générale des pouvoirs publics
  • consolider et améliorer les niveaux d’éthique et de déontologie
  • mettre en place une culture de la performance associée à l’exigence permanente de qualité et ce, dans toutes les directions du ministère
  • renforcer le professionnalisme et les compétences
  • sensibiliser les fonctionnaires à la nécessité d’une véritable « culture clients» ayant pour but de prioriser la satisfaction des utilisateurs du service public

L’IUHEI s’adresse aux fonctionnaires, en fonction des thématiques et des objectifs recherchés, dans le cadre de séminaires dont la géométrie est variable. De surcroît les fonctionnaires sont répartis en groupes de travail.

A côté de la participation aux séminaires de formation, chaque groupe travaille sur un projet commun dont le sujet est un thème prioritaire pour le ministère.

Ces projets permettent aux participants de (1) mettre en pratique certains concepts enseignés, de (2) créer et/ou consolider la cohésion du groupe et (3) d’assurer une connaissance transversale des membres des diverses directions.

L’avancement du projet est discuté et évalué à la fin de chaque module de formation. Dans l’intervalle des modules, des séances de tutoring à distance sont réalisées entre le groupe et des formateurs spécialisés.

Chaque projet fait l’objet d’un rapport présenté devant un jury composé de formateurs et de représentants du ministère concernés par l’Initiative.

IUHEI Crans Montana - Galerie

DEUXIEME ETAPE:
LA REALISATION DE LA MISSION

Le cadre général de la mission et ses divers aspects opérationnels font naturellement l’objet d’échanges entre le CM-IUHEI et le prescripteur.

  • renforcer les capacités managériales à tous les niveaux de l’Administration
  • instaurer, au niveau des responsables, une culture du résultat et de l’efficacité
  • renforcer la confiance du public grâce au maintien d’un niveau permanent de qualité, d’éthique et de déontologie

Cette action de formation concerne l’ensemble des collaborateurs du ministère. Adaptée aux différentes catégories de collaborateurs, la formation se décline en (1) actions de formation et en (2) actions de sensibilisation qui doivent répondre aux enjeux essentiels savoir :

  • préparer et accompagner le changement en vue de la mise en œuvre au niveau du ministère de la modernisation générale des pouvoirs publics
  • consolider et améliorer les niveaux d’éthique et de déontologie
  • mettre en place une culture de la performance associée à l’exigence permanente de qualité et ce, dans toutes les directions du ministère
  • renforcer le professionnalisme et les compétences
  • sensibiliser les fonctionnaires à la nécessité d’une véritable « culture clients» ayant pour but de prioriser la satisfaction des utilisateurs du service public

L’IUHEI s’adresse aux fonctionnaires, en fonction des thématiques et des objectifs recherchés, dans le cadre de séminaires dont la géométrie est variable. De surcroît les fonctionnaires sont répartis en groupes de travail.

A côté de la participation aux séminaires de formation, chaque groupe travaille sur un projet commun dont le sujet est un thème prioritaire pour le ministère.

Ces projets permettent aux participants de (1) mettre en pratique certains concepts enseignés, de (2) créer et/ou consolider la cohésion du groupe et (3) d’assurer une connaissance transversale des membres des diverses directions.

L’avancement du projet est discuté et évalué à la fin de chaque module de formation. Dans l’intervalle des modules, des séances de tutoring à distance sont réalisées entre le groupe et des formateurs spécialisés.

Chaque projet fait l’objet d’un rapport présenté devant un jury composé de formateurs et de représentants du ministère concernés par l’Initiative.

IUHEI Crans Montana - Galerie